jtemplate.ru - free extensions for joomla

1er réseau interprofessionnel de transmission d'entreprise

A la une

Rencontre du 11 Mai 2017 :

 

"Optimisez votre coût fiscal en sachant comment réinvestir le produit de votre cession d'entreprise !"

Lire la suite...

Newsletter ARKEYRUS n°6

ÉDITO

Dirigeants d’entreprise : anticipez votre départ !

La plupart des PME et ETI françaises ne font rien pour préparer leur relève managériale. C’est le constat alarmant de la société de
conseil Eurosearch & Associés, qui consacre son baromètre du 1er semestre 2016 à ce sujet (1).

Six dirigeants sur quatre n’ont rien prévu Pour contrecarrer la logique du court terme, il serait souhaitable que les dirigeants d’entreprises – qui estiment à 60% que la
relève managériale ne constitue pas un enjeu pour leur entreprise dans les trois ans à venir – prévoient une cartographie des compétences, un plan de succession ou de recrutement pour parer à une situation d’urgence.


Ils pourraient aussi élargir leur réflexion à l’équipe non exécutive et mettre en place un pacte d’actionnaires.

De très lourdes conséquences...


Le manque d’anticipation peut être lourd de conséquences : cession, redressement judiciaire, licenciements, disparition de l’entreprise.
Les investisseurs, le conseil d’administration, le conseil de surveillance et les conseils de l’entreprise devraient rappeler au dirigeant la nécessité de structurer le développement de l’entreprise, même dans une start-up.


Dans une entreprise familiale, il faudra mettre en place une organisation permettant aux actionnaires familiaux d’identifier, de former et d’accompagner une personne compétente et légitime vers la direction exécutive, tout en conservant les valeurs familiales. Ce processus nécessite des années de préparation.

Le plan stratégique, moment privilégié pour anticiper

L’élaboration du plan stratégique de l’entreprise est le moment privilégié pour penser la relève managériale.
Il est essentiel de se demander à ce moment clef où vont se trouver les compétences de demain.
Si la notion d’expertise sectorielle l’emporte dans les PME et ETI, confrontées aux nouvelles technologies et à la problématique du changement de taille, elles devront pourtant s’ouvrir à d’autres profils.


* Etude réalisée par OpinionWay auprès de 305 dirigeants d’entreprises (PDG, DG, DAF...) au chiffre d’affaires de 15 à 500 millions d’euros.

 

Pour télécharger notre newsletter : Cliquez ici


 

Opportunité de Cession

Opportunité d'Acquisition

Recherche de financements